Les BILLY, famille de plâtriers-peintre à Clermont-Ferrand

Publié le par Henri-Ferréol BILLY

Cela faisait déjà un certain temps que je souhaitais aborder ce sujet, c'est à dire la période durant laquelle ma famille s'est lancée dans la plâtrerie-peinture à Clermont-Ferrand. Je l'avais déjà en partie évoqué dans la biographie de mon bisaïeul Baptiste BILLY.

Le contexte familial :

Pour rappel, je reprécise le contexte familial déjà présenté dans le précédent article :

Jean (né en 1795), le fils aîné du couple BILLY/BRESLE, exerçant les métiers de charron et forgeron et qui avait déjà bougé entre 1817 et 1820 (Aigueperse, Charmes et Jenzat) était présent dès février 1825 à Clermont-Ferrand (date à laquelle le décès de son jeune fils Jean était enregistré). Il était venu avec sa femme et sa fille Madeleine, et avait dû ensuite être rejoint vers 1827 par sa sœur Marie (née en 1804) qui épousera en 1829 un plâtrier-peintre, François BEAUMARCHAIS.

En 1830, leur jeune frère (Gilbert né en 1812) vient les rejoindre avec leur père Claude suite au décès de leur mère Marguerite BRESLE le 19 mars 1830 à Escurolles. Gilbert apprend le métier de plâtrier-peintre auprès de son oncle François BEAUMARCHAIS et se marie en 1835.

http://histoire-et-genealogie.over-blog.com/2015/06/biographie-baptiste-billy.html

Ainsi, l'entrée des BILLY dans la plâtrerie-peinture à Clermont-Ferrand se fait suite à un mariage en 1829. Le jeune frère âgé de 18 ans, arrivé l'année suivante, est introduit dans le métier par son beau-frère. A eux deux, ils forment la première génération des plâtiers-peintres.

En 1848, le jeune Baptiste BILLY (voir sa biographie présentée plus haut) arrive à Clermont-Ferrand à l'âge de 15 ans, vraisemblablement en même temps que son cousin Antoine (13 ans). Tous deux seront formés par leur oncle Gilbert.

Pour se repérer dans les noms, voir la descendance partielle présentée ci-dessous.

En 1851 arrive à Clermont-Ferrand leur oncle Antoine BILLY, qui s'était établi à Marseille, accompagné de son fils Joseph (14 ans en 1851). Ce dernier devient orphelin de père en 1855, et plongera à son tour dans la plâtrerie-peinture, vraisemblablement formé par son oncle Gilbert. Après 1884, il s'installera à Montrouge avec sa femme Marie-Louise BILLY, qui était également sa cousine germaine, étant la fille de son oncle Gilbert.

Entre 1853 et 1854 Baptiste BILLY fait son compagnonage, puis travaille chez son oncle Gilbert jusqu'à son mariage en 1856, date à laquelle il prend son indépendance. Il continuera jusqu'à monter son entreprise qu'il transmettra par la suite à son fils aîné, qui sera dénommé Antoine à sa naissance (1859). En avril 1862 Baptiste passe un contrat d'association avec son cousin Antoine qui décède brusquement en décembre de la même année

Les BILLY, famille de plâtriers-peintre à Clermont-Ferrand

En 1865, un autre BILLY fait son apparition comme plâtrier : Jean, frère du défunt Antoine. Il exercera le métier entre 1865 et 1876 à Vic-le-Comte, avant de retourner dans l'Allier. Il s'est très probablement lui aussi formé auprès de son oncle Gilbert.

Ce dernier associera son fils Annet (né en 1850) à son entreprise : en 1874 ils fondent une société. Ce dernier exercera la profession boulevard Gergovia, et ce jusqu'à son décès en 1919. Son cousin issu de germain, Antoine (fils de Baptiste) décède à la même période. Avec eux prend fin la "saga" des BILLY plâtriers-peintre à Clermont-Ferrand qui aura durée 90 ans.

Publié dans Histoire, Généalogie

Commenter cet article