Un nom, un résistant : Louis MAUDEUX

Publié le par Henri-Ferréol BILLY

Cet article s'inscrit dans la série des articles #UnNomUnResistant, mais se distinguera un peu des précédents articles, Louis MAUDEUX n'ayant aucune rue ou aucune plaque à son nom.

J'a découvert son nom par hasard en faisant des recherches dans les archives du musée municipal Yves Machelon de Gannat. Un dossier contenait la copie d'un article de 1951 sur le Mont-Valérien dans lequel son nom avait été souligné et apparaissait même sur une photographie montrant des noms inscrit sur un des murs de la chapelle.

Numéro de Paris Match de 1951Numéro de Paris Match de 1951
Numéro de Paris Match de 1951

Numéro de Paris Match de 1951

Peu de temps après, je trouvais de nouveau son nom aux archives départementales de l'Allier parmi les personnes arrêtées par les allemands.

Fiche des RG

Fiche des RG

Le dictionnaire des fusillés nous livre ce qui lui est arrivé :

Né le 5 juin 1912 à Autun (Creuse), il était coiffeur à Gannat (Allier). Il faisait partie du réseau "AIliance" et sera arrêté, dans le cadre d'une opération contre le réseau "Alliance", le 23 mai 1943 à Gannat par les allemands.

Il sera fusillé le 2 octobre 1943 au Mont-Valérien comme otage suite à un des attentats de la FTP-MOI parisienne.

Il avait 31 ans.

 

Pour aller plus loin :

Commenter cet article