Chercher quelqu'un dont on ne sait rien

Publié le par Henri-Ferreol BILLY

Oui c'est compliqué, vous me direz... Je vous explique !

Au cours de mes recherches portant sur l'histoire du camp Dionnet-Marceau (voir ci-dessous) je suis amené à plusieurs reprises des recherches généalogiques pour retracer le parcours de certaines personnes.

Là, le cas qui m'intéresse est un peu tordu. J'essaie de retracer le parcours d'un Milicien condamné à mort et exécuté en 1946. Tout d'abord, tout paraît simple : j'ai son identité complète et son acte de décès. Du coup je peux récupérer son acte de naissance (sur lequel figure un mariage en 1944) et sa fiche matricule qui me permet notamment de retracer ses lieux de vie.

J'ai aussi la copie de son acte de mariage de 1944. Tout va bien me direz vous, sauf que... l'acte mentionne d'une part qu'il est veuf d'Adrienne RIGAUD et qu'il s'était déjà marié avec son épouse de 1944. Ce qui fait deux mariages et un divorce non mentionnés sur son acte de naissance... retrouver son premier mariage n'a guère été compliqué. 

Mais concernant Adrienne RIGAUD, les choses sont plus compliquées vu que je n'ai que son nom. Bon, je sais aussi qu'elle est décédée avant 1944. Evidemment rien dans Geneanet.

Que faire du coup ? Les AD63 disposent d'un outil extrêmement utile, à savoir les tables de successions et absences qui sont en ligne jusque 1960.

Les tables sont classées par canton. Du coup, si je souhaite trouver une trace du décès il faut que je cherche dans les cantons dans lesquels a séjourné son mari. Au bout d'1h30 de recherche et sur le 3e canton, j'ai fini par retrouver le décès d'Adrienne RIGAUD qui avait eu lieu dans un autre canton. Bon, le registre ne mentionne pas ses lieu et date de naissance, mais au moins j'ai pu demander l'acte de décès. 

En attendant de le recevoir l'acte de naissance, ma piste était de chercher le lieu de naissance d'Adrienne dans le canton dans lequel son décès était répertorié. Car (logiquement) le décès avait été répertorié dans le canton de son lieu de naissance. Après de longues recherches sur la canton, résultat : rien ! Ma seule piste était le village de Gelles où il y avait plusieurs RIGAUD, et notamment au hameau de Vareilles. Une Adrienne (ou Jeanne) née en 1911 était mentionnée dans les recensements en 1921, 1926 et 1931. Mais aucune trace de l'acte de naissance... 

J'ai fini par recevoir l'acte de décès, qui me conforte dans ma piste : naissance en 1911 à Gelles. Mais l'acte ne figure pas dans les actes de naissance ! Et pour cause, une section de la commune disposait de ses propres registres, registres non numérisés comme me l'a appris un généalogiste.

Au bout, de quelques péripéties j'ai finalement pu rassembler les informations et enfin retracer le parcours d'Adrienne et ce grâce aux tables de succession et d'absences qui peuvent être une source assez utile !

Publié dans Histoire, Généalogie

Commenter cet article

julie 15/07/2021 18:42

bonjour,
c'est toujours interessant votre blog,!
par contre moi j'arrive pas à retrouver le décès d'un arriere grand père ! impossible, comprend pas ! je m'enerve je m'enerve, et aussi je pensai voir les successions, mais dans geneanet je comprend pas bien comment on fait , si on ne connait pas le notaire, car il etait marié cet ancêtre je me dis que doit y avoir des traces, il est du 76 Seine Maritime, bon bah je continue à chercher, bon juillet à vous Julie

Henri-Ferreol BILLY 17/07/2021 21:34

J'ai un ancêtre décédé en Espagne dans les années 1850 et ça je ne l'ai su que parce que son créancier a fait un procès contre les héritiers pour récupérer des sous...
Bon courage et merci pour votre message !