Les corps "inconnus" de la Libération dans le Puy-de-Dôme

Publié le par Henri-Ferreol BILLY

Après avoir signalé plusieurs corps non identifiés dans l'Allier, faisons un tour dans le Puy-de-Dôme.

Condat-en-Combrailles :

Un convoi de maquisards parti de Montluçon en direction du Mont-Mouchet croisa la route d'un convoi allemand le 9 juin 1944 : 32 maquisards tués. Deux corps restent encore non identifiés.

Bourg-Lastic

Le 15 juillet, une troupe allemande exécute 23 personnes au camp militaire de Bourg-Lastic. Un mort reste encore non identifié.

Chaméane

Le 30 juillet, un maquis stationné au château de Chaméane est attaqué par une troupe allemande. A l'issue des combats on relève 15 corps. Deux sont restés non identifiés, mais en revanche on connaît leurs noms de guerre : "Toto" pour l'un et "Pickwick" ou "Fricolin" pour le second qui serait peut-être né en 1927 à Marseille. Peut-être parviendra-t-on à l'identifier.

 

Saint-Yvoine

Victime de l'épuration ou victime des Allemands ? Le corps retrouvé le 13 août reste toujours non identifié.

 

Saint-Sulpice

Un inconnu aurait été tué lors d'un engagement le 17 août 1944 mais il n'y a pas d'acte de décès.

Riom

Un corps défiguré est trouvé le 20 août, quelques jours après un accrochage entre des troupes allemandes et des résistants. Il s'agirait soit d'un résistant soit d'une victime collatérale. Le corps reste toujours non identifié.

Saint-Cirgues-sur-Couze

A l'issue d'un affrontement entre FTP et Allemands, trois corps sont relevés et tous identifiés. Un dénommé "Sifflet" aurait été tué ce jour-là.

 

Publié dans 2e Guerre Mondiale

Commenter cet article