Le démantèlement de l'EM FTP du Puy-de-Dôme

Publié le par Henri-Ferreol BILLY

Deux semaines avant une opération d'ampleur qui atteignit le CMZ (comité militaire de zone sud) des FTP et la direction des FTP du Rhône (cf. ci-dessous), une opération va toucher les FTP du Puy-de-Dôme.

A Clermont-Ferrand, le PCF avait envoyé plusieurs de ses membres noyauter la Milice, moyen utile de renseigner la Résistance. Mais c'était dangereux. L'un d'eux est arrêté, arrestation qui entraîne celle de plusieurs miliciens.

Les arrestations s'enchaînent, une vingtaine au total entre le 27 et le 30 avril :  les époux Paul TAGNARD (CO) et sa femme Lucienne BALME (service B), Lucien ARMAND, le CE Marcel BAUDOIS et Charles VERNIERE.

La plupart sont déportés.

L'un d'eux est retourné par le Sicherheitdienst, le CE Marc BAUDOIS (à ne pas confondre avec Julien BAUDOIS).

Des arrestations auraient également eu lieu parmi les communistes de Montluçon, sans que nous ayons des éléments à ce sujet.

Si le sujet a été évoqué par Gilles LEVY dans Auvergne des années noires et de façon plus complète par Vanessa Michel dans Le milliard de la banque de France. Mais il reste encore des recherches à faire sur le déroulement des arrestations et ses conséquences sur les FTP auvergnats, et notamment sur les FTP de l'Allier, sujet qui m'intéresse plus particulièrement.

Commenter cet article