Une famille d'officiers dans la grande guerre : les Famelart

Publié le par Henri-Ferreol BILLY

En ce 11 novembre, je ne pouvais pas faire l'impasse d'évoquer des membres de ma famille tués durant la Grande guerre.

Aussi, je vais évoquer les FAMELART, une famille d'officiers.

Henri FAMELART naît le 28 janvier 1862 à Lillers (Pas-de-Calais). Il s'installe à Nancy où il se marie en 1891 avec une jeune fille issue d'une famille locale Marie ARNOULD d'où seront issus 7 enfants.

Nancy

Henri FAMELART (1861-1915) :

Henri est officier de carrière, aussi quand la Grande guerre se déclenche il et mobilisé (52 ans en 1914) ainsi que son fils André né en 1893 (21 ans en 1914).

Le 3 juin 1915, Henri FAMELART est promu au rang d'officier de la légion d'honneur. Officier d'artillerie, il est tué le 28 septembre 1915 par un obus près de la butte du Mesnil.

Citation d'Henri FAMELART

Citation d'Henri FAMELART

Butte-du-Mesnil

André FAMELART (1893-1916) :

Son fils André est tué le 10 avril 1916, enseveli dans sa tranchée très vraisemblablement lors d'un bombardement sur la côte 304. Il avait 23 ans.

Citation et portrait d'André FAMELART - photo de la côte 304
Citation et portrait d'André FAMELART - photo de la côte 304Citation et portrait d'André FAMELART - photo de la côte 304

Citation et portrait d'André FAMELART - photo de la côte 304

Emplacement de la côte 304

Le deuxième fils, Jean, né en 1896 (20 ans en 1916) survivra aux combats.

Le troisième fils, Pierre, né en 1899 était trop jeune pour participer à la Grande guerre. Lieutenant, il sera tué en Syrie le 30 avril 1922.

Un seul mot :

monument de Gentioux

monument de Gentioux

Publié dans Histoire, Généalogie

Commenter cet article