les maquis des bois noirs (3ème partie) : stèles et plaques commémoratives

Publié le par Henri-Ferréol BILLY

Dans une série de deux articles (cf. ci-dessous) j'avais précédemment fait un rapide historique des différents maquis qui avaient séjourné dans la montagne bourbonnaise. Voici un article présentant les différents stèles qu'on peut y trouver.

Parcours des stèles :

L'ANACR a mis en ligne une proposition de parcours que vous trouverez ci-dessous. De mon côté, je rajoute quelques indications concernant les plaques et des informations plus précises sur leur localisation.

Localisation des plaques et des stèles :

Le Mayet-de-Montagne (lieu dit le Cluzel) : stèle érigée sur le lieu d'assassinat de Claude MONDIERE. Lieu où fut retrouvé le corps de Claude MONDIERE en septembre 1944 après qu'il ait été arrêté par en juin 1944.

D62 à 4 kilomètres de la sortie de Mayet-de-Montagne

Ferrières-sur-Sichon (rue François RIBOULET) : plaque érigée sur la maison de François RIBOULET et stèle érigée en face de sa maison. François RIBOULET est arrêté le 22 novembre 1943 et envoyé en déportation d'où il ne reviendra pas.

Dans le centre de Ferrières-sur-Sichon, sur la D995 direction Arronnes.

Lavoine (stèle du Cacot) : stèle érigée sur le lieu-dit le bois de Vialle. Au Cacot se trouvait l'un des maquis des Bois-Noirs.

A l'est de Lavoine : emprunter la D422 en partant de Lavoine en direction de la Guillermie, environ 3 kilomètres après la sortie de Lavoine

Arçon (gué de la Chaux et la ferme de Depalle) : stèle érigée sur le lieu des combats du lieu de la Chaux. Le 22 juillet 1944, des maquisards séjournant à la ferme Depalle sont attaqués par les allemands et la ferme est incendiée.

Sur la D51 en direction d'Arçon

Saint-Nicolas-des-Biefs (stèles de Chez Fayot et stèle au Goutaudier) : les deux stèles commémorent les habitants déportés de la commune.

Sur la D477 au nord de Saint-Nicolas-des-Biefs

Arfeuilles (stèle du groupe-franc Alice ARTEIL) : stèle rendant hommage à Alice ARTEIL et à son groupe-franc.

Sur la D25 direction le Mayet-de-Montagne

Châtel-Montagne (stèle de Brizolles) : la stèle commémore les opérations allemandes des 17 décembre 1943 et 17 mars 1944 qui ont conduit à l'arrestation de 16 portes dont 11 qui ne sont pas rentrées.

Quitter la D25 pour prendre la direction du lieu-dit les Brizolles, la stèle se trouve 100 mètres après le lieu-dit

En route vers la stèle de la Pourrière

En route vers la stèle de la Pourrière

Châtel-Montagne (stèle de la Pourrière) : stèle commémorant le maquis FTPF démantelé le 4 février 1944.

Continuer sur la D25, au lieu-dit Le Panneau blanc prendre la D420 direction le sud, faire 800 mètres

Châtel-Montagne (plaque au Panneau blanc) : plaque sur une maison indiquant qu'y est né le premier maquis AS de la montagne bourbonnaise

Revenir sur ses pas, prendre la D25 direction Châtel-Montagne, faire 300 mètres

Châtel-Montagne : les rues et le monument aux morts portent la mémoire d'habitants déportés

Commenter cet article