Fin août 1944 : les allemands se replient

Publié le par Henri-Ferréol BILLY

A la fin du mois d'août 1944, les troupes allemandes se repliaient. Le 15 août, les alliés avaient débarqué en Provence, accentuant la pression et menaçant de bloquer les troupes allemandes qui voulaient se replier vers l'Allemagne. Le Massif Central risquait de devenir un piège pour les allemands, d'autant qu'ils avaient à subir de nombreuses embuscades de la part des résistants.

Le 25 août, la ville de Montluçon avait été libérée par les FFI et les FTP, bloquant ainsi un possible axe de repli. Le même jour, Thiers et Paris étaient libérées grâce à l'action militaire des FFI et des FTP.

La répression s'accentue :

-le 25 août à Billy, 5 résistants et militaires sont fusillés ;

-le 26 août à Audes, Huriel et La Chapelaude, 6 FFI sont tués au combat ;

-le 27 août à Marigny, 6 FTP sont tués au combat, à Prémilhat un FFI est tué ; un autre fusillé à Bourbon-l'Archambault et un tué au combat à Ygrande.

Carte des villes de l'Allier situées sur les axes de repli des allemands

Attaque de colonnes allemandes sur la route de Lapalisse (photographies de Jean-Gabriel SERUZIER)Attaque de colonnes allemandes sur la route de Lapalisse (photographies de Jean-Gabriel SERUZIER)

Attaque de colonnes allemandes sur la route de Lapalisse (photographies de Jean-Gabriel SERUZIER)

Le 27 août, les allemands abandonnent Clermont-Ferrand et se replient vers le nord via la Route Nationale 9 qui passe par Gannat et St-Pourçain. Les combats vont alors se concentrer autour de la RN9 avec notamment une bataille importante à Broût-Vernet le 29 août 1944 comme nous l'avons déjà raconté dans un précédent article :

Les combats iront ensuite se concentrer dans la région de Moulins comme nous l'expliquerons dans l'article qui paraîtra le samedi 5 septembre.

Commenter cet article