Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"

Publié le par Henri-Ferréol BILLY

Quand on se déplace à Lyon, il est difficile, voir impossible de faire l'impasse sur la place de cette ville dans la Résistance. Cet article ne saurait retracer sa place de cette "capitale de la Résistance" pour la zone sud, car n'oublions pas que les communications étaient extrêmements difficiles entre zone sud et zone nord : les formations de la Résistance durent s'adapter (par exemple, les FTP avaient un comité Militaire pour la zone nord, le CMN, et un autre pour la zone sud, le CMZ).

Cert article vous proposera de vous promener dans trois lieux importants du souvenir de la Résistance et de la déportation situés dans la ville de Lyon : le Veilleur de pierre, le Mémorial national de la prison de Montluc et le Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation (CHRD) tous localisés sur la carte ci-dessous.

Le veilleur de pierre :

A l'angle de la rue Gasparin et de la place Bellecour se trouve un monument devant lequel passent rapidement les touristes, il s'agit du Veilleur de pierre qui a été élevé en 1948. Il commémore l'exécution de cinq résistants par les allemands le 27 juillet 1944 suite à l'attentat qui a eu lieu la nuit précédente au café-restaurant "Le Moulin à vent" qui était fréquenté par les SS et la Gestapo.

Le Veilleur de Pierre
Le Veilleur de PierreLe Veilleur de Pierre

Le Veilleur de Pierre

L'ancienne prison de Montluc :

Au 4 rue Jeanne Hachette se trouve l'ancienne prison de Montluc qui héberge le Mémorial National de la prison de Montluc dont la visite est gratuite.

Prison militaire du régime de Vichy de 1940 à 1943, elle est réquisitionnée par l’occupant nazi à partir de janvier 1943 et ce jusqu’au 24 août 1944. Montluc est alors à Lyon et pour toute la région, la principale porte d'entrée vers la déportation et les exécutions. Lieu d’internement de près de 10 000 hommes, femmes et enfants durant l’occupation allemande, et notamment des enfants d’Izieu, de Jean Moulin et de Marc Bloch, la prison de Montluc est un lieu emblématique des politiques de répression allemandes dans la région de Lyon.

Présentation du Mémorial

*La fresque de la Résistance (rue du Dauphiné)

En se rendant à la prison de Montluc, on trouve sur son chemin dans la rue du Dauphiné une fresque couvrant la face sud de la prison, une grande fresque agrémentée d'un monument commémorant l'action de la Résistance.

Fresque de la Résistance : détailsFresque de la Résistance : détails
Fresque de la Résistance : détailsFresque de la Résistance : détailsFresque de la Résistance : détails

Fresque de la Résistance : détails

*Entrée de la prison

L'ancienne entrée de la prison est entourée de deux plaques, dont l'une installée par l'Association des rescapés de Montluc, faisant appel à la mémoire du visiteur.

Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"

*L'exposition temporaire sur le convoi du 11 août 1944 :

L'espace entre les deux enceintes de la prison accueille une exposition temporaire. Le 11 août 1944 un dernier convoi de 600 prisonniers part à destination de l'Allemagne. L'exposition composée d'une quinzaine de panneaux retrace l'histoire de ce convoi, celle de quelques uns de ceux qui en firent partie et des exécutions de l'été 1944.

Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"

*L'intérieur de la prison

Après avoir vu cette exposition, en ayant eu le soin de se recueillir devant le mur des fusillés, faites un crochet dans la petite cour derrière la prison où se trouve une pancarte rappelant le souvenir des 44 enfants de la maison d'Yzieu envoyés en déportation par Klaus BARBIE.

Une salle du rez-de-chaussée de la prison contient un historique de la prison ainsi que des extraits de lettres d'internés sur de grands panneaux.

La partie cellulaire sud de la prison (un rez-de-chaussée et deux étages) se visite entièrement. Dans quasiment chaque cellule se trouvent de belles biographies d'internés de Montluc : individus ou familles, juifs ou résistants, invitant le visiteur au souvenir de ces prisonniers déportés ou fusillés pour un grand nombre d'entre eux.

Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"
Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"

Le Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation :

Le CHRD est installé dans l'espace Berthelot situé au 14 avenue Berthelot. Il a été installé dans l'ancienne école militaire qui fut occupée pendant la guerre par la Gestapo (abréviation de Geheimestatspolizei), qui était la section IV du Sicherheitdienst ou SD.

Espace Berthelot
14 avenue Berthelo
Espace Berthelot
14 avenue Berthelo
Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"Résistance à Lyon : "Passant, va dire au monde qu'ils sont morts pour la liberté"

*L'exposition permanente

L'exposition permanente du CHRD, complètement rénovée en 2012, a "vocation à rendre accessible au plus grand nombre l'histoire de la Seconde guerre mondiale. Elle délivre des clés pour comprendre la persistance de son impact dans notre société contemporaine 70 ans après les faits." L'exposition allie panneaux explicatifs, documents originaux et multimédia le tout dans une présentation assez harmonieuse permettant au visiteur de s'immerger totalement dans cette période sombre.

*L'exposition temporaire (du 5 mars au 28 juin 2015) : "Puisque le ciel est sans échelle"

L'exposition temporaire est consacrée à une série de dessins réalisés dans le ghetto de Theresienstadt (appelé également Terezin) par Arthur GOLDSCHMIDT qui y était interné.

Vidéo de l'exposition

*La projection du procès BARBIE

Enfin, dans la salle de conférence est projetée un extrait de 45 minutes du procès en 1987 à la Cour d'assises de Lyon de Klaus BARBIE dit "Le Boucher", responsable SS à la prison de Montluc, un des très rares procès filmés.

Ouverture du procès le 11 mai 1987

Bref, quand vous irez à Lyon, n'hésitez pas à faire un détour par ces lieux chargés d'Histoire.

A lire ou relire :

Commenter cet article

Mémorial Montluc 01/07/2015 10:42

Bonjour,

Merci pour votre récit de visite du Mémorial National de la prison Montluc. Juste une précision, le Mémorial est au 4 rue Jeanne Hachette, et non au 9.

Au plaisir de vous accueillir de nouveau en visite au Mémorial,

Cordialement,

L'équipe du Mémorial

Henri-Ferréol BILLY 01/07/2015 23:56

Bonjour, je vais corriger cette erreur.
N'hésitez pas à me communiquer toute nouvelle information concernant le Mémorial
cordialement