Le Mur des Fédérés ou l'histoire de la commémoration de la Commune de Paris

Publié le par Henri-Ferréol BILLY

Comment le Mur des Fédérés, qui est une portion de l'angle sud-est du cimetière du Père Lachaise, est devenu un lieu de commémoration de la Commune ? C'est ce que nous allons raconter dans cet article.

Emplacement du Mur des Fédérés (au sud-est) et du Mur aux victimes des révolutions (au nord)

C'est pourtant à partir des années 1880 que la mémoire communarde se déploie et s'impose en s'appuyant moins sur des vivants que sur des morts , moins sur des hommes que sur un lieu : le mur des Fédérés. [...]
Le samedi 27 mai [1871], vers 18 heures, 200 fédérés retranchés dans le cimetière [du Père Lachaise] subissent l'assaut versaillais, mené par le premier bataillon d'infanterie de marine. [...]
La suite du drame est indubitable : 144 prisonniers fédérés sont immédiatement fusillés au pied du mur est et jetés dans la fosse commune, suivis par plus d'un milliers de cadavres d'insurgés, exécutés dans les quartiers populaires proches du cimetière ou à la prison de la Roquette. [...]

Eric FOURNIER, "La Commune n'est pas morte", 2013

Les artistes et le Mur des Fédérés :

Le peintre Ernest PICHIO contribua, par ses deux oeuvres, Le triomphe de l'ordre (1875) et La veuve du fusillé (1877), à la construction de l'image du Mur des Fédérés.

Le triomphe de l'ordre, d'Ernest PICHIO

Le triomphe de l'ordre, d'Ernest PICHIO

Après lui, c'est le chansonnier Eugène POTTIER, auteur de l'Internationale qui met en avant le Mur dans son poème Le monument des Fédérés (mai 1883).

Ici fut l'abattoir, le charnier ! [...]
Qu'il ressuscite la Commune,
Le monument des Fédérés ! [...]
Qu'il soit notre réquisitoire,
Le monument des Fédérés ! [...]
Qu'il soit l'appel à la revanche,
Le monument des Fédérés !

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k81559w.r=mur+des+f%C3%A9d%C3%A9r%C3%A9s.langFR

Poème Le monument des FédérésPoème Le monument des Fédérés

Poème Le monument des Fédérés

Jules JOUY, chansonnier de Montmartre qui avait été marqué par la Commune, chante le Mur des Fédérés en 1887 dans ses chansons Le tombeau des fusillés et Le Mur.

Chanson Le tombeau des Fusillés de Jules JOUY

Les rassemblements au Mur :

Le 23 mai 1880 a lieu le premier grand rassemblement face au Mur des Fédérés à l'appel de Jules GUESDE. A partir de cette date, les hommages auront lieu chaque année avec un nombre variable de participants. Dans les années 1880, ce sont à chaque fois plusieurs milliers de personnes qui se rassemblent. Ces années-là, les incidents avec la police sont fréquents. En 1882, les discours sont acceptés, en 1883 c'est au tour des drapeaux d'être acceptés. En 1885, la police charge sabre au clair les manifestants.

La nomination de Louis LEPINE comme préfet en 1893 marque le durcissement de la répression policière : en 1895 les chants et discours sont interdits. Chaque année ce sont plus de 500 gardes qui sont présents et les messages politiques sont interdits.

En 1909, dans l'ouest du square Samuel de Champlain, créé en 1888 entre le cimetière du Père Lachaise et l'avenue Gambetta, est installé le Mur aux victimes des Révolutions réalisé par Paul MOREAU-VAUTHIER avec les pierres originales du Mur des Fédérés portant encore les impacts des balles.

Mur aux victimes des révolutions (vue générale et détails)
Mur aux victimes des révolutions (vue générale et détails)Mur aux victimes des révolutions (vue générale et détails)
Mur aux victimes des révolutions (vue générale et détails)Mur aux victimes des révolutions (vue générale et détails)Mur aux victimes des révolutions (vue générale et détails)

Mur aux victimes des révolutions (vue générale et détails)

Entre 1920 et 1939, ce sont 20 000 personnes qui se rassemblent chaque année au Mur, avec un pic historique de 600 000 personnes le 24 mai 1936 après la victoire du Front Populaire.

Les 6 personnes tuées par la répression lors de la manifestation pour la dissolution des ligues organisée le PCF le 9 février 1934 sont inhumées au Père Lachaise, le PCF faisant le lien avec la Commune de Paris.

Le défilé de 1945 devant le Mur, composé de 60 000 personnes, est mené par une délégation des rescapés des camps de concentration. D'ailleurs, c'est dans cette même portion du cimetière que seront par la suite installés les monuments rendant hommages aux déportés.

Le Mur des Fédérés et quelques tombes qui lui font face
Le Mur des Fédérés et quelques tombes qui lui font faceLe Mur des Fédérés et quelques tombes qui lui font faceLe Mur des Fédérés et quelques tombes qui lui font face

Le Mur des Fédérés et quelques tombes qui lui font face

Les 100 ans de la commémoration de la Commune de Paris sont l'occasion de mobilisations faisant écho à Mai 68. Le 21 mars 1971, le collectif La Commune vivante lance, par une manifestation festive, un assaut symbolique de la butte Montmartre qui quadrillée par la police, .Les CRS chargent et brisent les instruments de l'orchestre. S'en suivent des affrontements violents qui dureront jusqu'à 20 heures. Entre le 25 avril et le 23 mai se seront pas moins de cinq cortèges différents qui montent au Mur.

Les rassemblements perdurent chaque année. Le prochain a lieu le samedi 30 mai 2015.

Vous aussi, montez au Mur !

Source principale : Eric FOURNIER, La Commune n'est pas morte, Les usages politiques du passé de 1871 à nos jours, 2013, Libertalia.

Pour aller plus loin :

Publié dans Histoire, Commune de Paris

Commenter cet article

Sylvie Tisserant 26/01/2017 10:57

Bonjour
Mon grand-oncle maternel, Vincent Moris, fait partie des ouvriers tués lors des manifestations du 12 février 1934. Il a été tué à Malakoff et j'ai pu voir hier en cherchant sur Internet qu'il a été enterré au Père Lachaise avec 5 autres manifestants tués entre le 9 et le 12 février 1934. Pourriez-vous me dire où se trouve leur tombe, svp ? Merci d'avance. Bonne journée à vous.

Henri-Ferreol BILLY 26/01/2017 18:05

bonjour, de mémoire la tombe est dans la partie "communiste" du Père Lachaise située face au Mur des Fédérés. Quand vous êtes dos au mur, je pense qu'elle est dans la partie arrondie de l'allée (je sais pas si je suis clair)