Les Francs-Tireurs et Partisans Français : l'organisation au niveau national

Publié le par Henri-Ferréol BILLY

Ce deuxième chapitre de l'histoire des FTP fait suite au précédent consacré à leur présentation.

Chapitre 2 : l'organisation au niveau national des FTP

Les FTP étaient une organisation militaire très hiérarchisée et très organisée. Ils étaient dirigés au niveau national par le Comité Militaire National (CMN) qui produisait des directives. Le CMN a été créé vers octobre 1941 et comprenait au départ Charles TILLON (qui avait été chargé par le PCF clandestin d'organiser la lutte armée), Eugène HENAFF (un syndicaliste échappé du camp de Châteaubriant), Albert OUZOULIAS (responsable politique des Bataillons de la Jeunesse), Georges BEYER (beau-frère de Charles TILLON et responsable des renseignements) et Jules DUMONT qui sera remplacé après son arrestation par Georges VALLET qui sera également arrêté. Ces deux derniers seront fusillés au Mont Valérien le 15 juin 1943.

Portraits, avec dans l'ordre : TILLON, HENAFF, OUZOULIAS, DUMONT et VALLET
Portraits, avec dans l'ordre : TILLON, HENAFF, OUZOULIAS, DUMONT et VALLETPortraits, avec dans l'ordre : TILLON, HENAFF, OUZOULIAS, DUMONT et VALLET
Portraits, avec dans l'ordre : TILLON, HENAFF, OUZOULIAS, DUMONT et VALLETPortraits, avec dans l'ordre : TILLON, HENAFF, OUZOULIAS, DUMONT et VALLET

Portraits, avec dans l'ordre : TILLON, HENAFF, OUZOULIAS, DUMONT et VALLET

Du fait des difficultés de contact entre zone Nord et zone sud, le CMZ (Comité Militaire de la zone sud) fut créé pour diriger les FTP de la zone sud. Il siégeait à Lyon et ses représentants avaient été désignés par le PCF en zone sud. Toute l'équipe du CMZ, hormis un seul, fut démantelée en mai 1944 par Klaus BARBIE.

Carte de l'Occupation de la France et de son partage

Carte de l'Occupation de la France et de son partage

Le journal France d'abord :

L'organe de presse du CMN était le journal France d'abord diffusé dans la partie nord et dont les exemplaires étaient reproduits clandestinement. Le journal produira 62 numéros de janvier 1942 jusqu'à la Libération.

Unes de France d'abord (janvier et septembre 1942)Unes de France d'abord (janvier et septembre 1942)

Unes de France d'abord (janvier et septembre 1942)

Organisation hiérarchique des FTP :

A chaque échelon d'organisation (détachement, compagnie ou camp, départemental, régional ou national) se retrouvait le système triangulaire composé ainsi :

-le Commissaire aux Effectifs (CE), chargé des questions politiques ;

-le Commissaire aux Opérations (CO), chargé des questions affaires militaires ;

-le Commissaire Technique (CT), chargé des questions matérielles.

Les départements étaient appelés régions et pour l'organisation de plusieurs départements on parlait d'inter-région. Par exemple, l'Inter-Région A comprenait l'Allier, le Cantal, la Haute-Loire, la Loire et le Puy-de-Dôme ; l'Inter-région B comprenait la Corrèze, la Creuse, la Dordogne, le Lot, la Haute-Vienne et l'Indre ; etc...

Comme le montre le schéma ci-dessous, chaque niveau triangulaire pouvait s'appuyer sur différents services. Ainsi par exemple au niveau Inter-Régional, le CEIR (CE Inter-Régional) pouvait s'appuyer sur le service P (propagande), la trésorie et était en lien avec le FN. Le CTIR (CT Inter-Régional) était en lien avec le service A (carte d'identité), service B ou FANA (renseignements), service C (matériel), service I (Intendance), service G (parachutage) et service S (soutien).

Schéma d'organisation au niveau départemental (exemple de l'Inter-Région B)

Schéma d'organisation au niveau départemental (exemple de l'Inter-Région B)

De même, au niveau des contacts entre chaque échelon, les liaisons étaient doublées afin d'éviter de perdre le contact en cas d'arrestation comme l'explique le schéma ci-dessous.

organisation des agents de liaison

organisation des agents de liaison

Le prochain article s'intéressera aux principes régissant les FTP et à leur organisation aux niveaux départementaux et locaux.

Pour suivre la série d'articles consacrés aux FTP, consultez le sommaire ci-dessous et abonnez-vous au blog !

Commenter cet article